blague-femme

A un congrès d’émancipation de la femme, la 1ere à prendre la parole est allemande. " Bouchour, mon nom est Birgit et j’ai ordonné à mon mari
Helmut de préparer le dîner. Le premier chour, je n’ai rien fu.
Le second non plus, mais à partir du troisième chour Helmut s’est mis à préparer les repas."
Applaudissements et ovation générale
C’est au tour de l’italienne: " Bongiorno, je m’appelle Isabella et y’ai dit à mon mari: Luigi, à partir de domani tou nettoies toi-même la maison, capito!? Le 1er jour je n’ai rien vu, le 2eme non plus mais le 3eme Luigi avait passé l’aspirateur. "
Applaudissements et ovation générale.
C’est au tour de la talibane:
" Bijour, mon nom s’y est Aicha et ji dit à mon mari: Oussama, ripasse le linge, s’pice di kounar. Le 1er jour, ji rien vu du tout, le 2eme ji rien vu non plus, mais le troisième… ji recommence a rivoir un p’ti peu de l’œil gauche

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire